Maîtrise universitaire en Science politique

science_pol_web.jpg (672740862)

La Maîtrise en science politique (Master) est un cycle de spécialisation qui se détache des approches académiques traditionnelles pour aborder la politique dans ses différentes dimensions – locales, nationales, internationales, économiques, sociales, civiques – mais toujours en lien avec la réalité du monde contemporain. Elle s’appuie sur les ressources de l’Institut d’études politiques et internationales (IEPHI), l’un des plus importants centres de recherche et d’enseignement en science politique de Suisse, et de ses différents groupes de recherche.

 

Cette formation prévoit l’acquisition de compétences d’analyse et de recherche propres à une très grande diversité de milieux professionnels. Il se distingue par un plan d’études à la fois spécialisé et personnalisable en fonction des intérêts des étudiant·e·s, ainsi que par des formats pédagogiques innovants.

 

La maîtrise permet de se spécialiser dans les domaines de la mondialisation, des métiers politiques, ou de la politique et l’histoire internationale.

Le tronc commun

Le tronc commun a pour objectif l’acquisition des compétences orientées vers la réalisation d’une analyse politologique, qui sera expérimentée et concrétisée dans le cadre du mémoire. Il fournit une base commune de formation à la recherche et une sensibilisation aux problèmes de la politique contemporaine.

Les orientations & le module à choix

Mondialisation

Cette orientation est conçue pour celles et ceux qui souhaitent travailler au sein d’organisations publiques et privées dont le mandat est de répondre aux enjeux de la mondialisation. Elle offre une opportunité unique dans le monde francophone d’étendre une expertise en économie politique globale, un domaine d’études des relations internationales articulant le national et le transnational, consacré à l’analyse des rapports de pouvoir entre le politique et l’économique. Les champs couverts sont notamment le développement, l’environnement, les migrations, le genre, le travail, les échanges commerciaux et la finance.

 

Métiers politiques

Cette orientation est fondée sur le constat qu’un nombre de plus en plus important d’étudiant·e·s en science politique s’orientent à l’issue de leur formation dans des professions comportant une forte dimension politique et/ou appelant une solide expertise dans ce domaine. Différents secteurs professionnels sont concernés: secrétariats de partis politiques ou de groupes d’intérêt, direction d’organisations syndicales ou associatives, animation de mouvements sociaux, intervention dans le secteur des ONG et du travail humanitaire, ou encore appui au travail parlementaire.

 

Cette orientation vise donc à répondre à un besoin spécifique de formation en développant une connaissance à la fois théorique et pratique permettant d’aborder avec réflexivité des univers professionnels largement structurés par les logiques de l’action collective, de l’engagement associatif ou encore des institutions politiques locales, nationales ou internationales.

 

Politique et histoire internationale

Cette orientation est centrée sur les problématiques majeures de l’histoire internationale du temps présent. Il s’agit de décrypter les processus historiques et les mécanismes de construction de la mémoire collective pour mieux saisir les enjeux politiques, sociaux, économiques ou culturels contemporains. Parmi les objets d’histoire abordés à l’aide de l’analyse de documents de nature variée (pièces d’archives, émissions TV/radio, entretiens avec des protagonistes, articles de presse), il y a les réalités coloniales et postcoloniales, les sociétés européennes et états-uniennes, la mondialisation, les médias et le cinéma, les guerres mondiales et la guerre froide.

 

Le module dit « à choix » de l’orientation : Stage, mobilité ou enseignements à choix libre

En complément des enseignements spécifiques aux orientations, ce module offre une grande liberté aux étudiant.e.s : La possibilité est offerte de le structurer en choisissant de réaliser un stage crédité en milieu professionnel, de suivre une partie de sa spécialisation dans le cadre d’un projet de mobilité en Suisse ou à l’étranger dans une université partenaire, ou encore de suivre des enseignements à choix au sein d’une autre filière ou d’une autre faculté.

Le mémoire

Le mémoire est l’aboutissement du programme de spécialisation par la réalisation d’un travail personnel combinant la maîtrise des éléments théoriques avec leur application à des contextes empiriques particuliers, sous la supervision étroite d’une enseignante ou d’un enseignant.

Plans d'études pour l'année académique 2019-2020

Etudiant·e·s entré·e·s dans ce programme dès 2017

Plans d'études antérieurs à l'année académique 2019-20

Les étudiant·e·s qui ont besoin de versions antérieures du plan d'études de cette maîtrise peuvent les demander au conseiller aux études.

Suivez nous:  

Vidéo

ma_sc_po_video.png

 

Fiche de présentation

ma_sc_pol.png
Version février 2019
 

 

Parcours de diplômé·e·s

Fotolia_122394562-1.jpg (Bulles grises et verte)

Quelles sont les possibilités d’emploi pour les diplômé·e·s en science politique?

Découvrez ici quelques parcours professionnels, dont celui de Camille Gerber, collaboratrice scientifique au DFAE.

 

Partagez:
Géopolis - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 31 20
Fax +41 21 692 31 15