Enseignants, assistants, collaborateurs scientifiques et administratifs

Debluë Claire-Lise

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications

 

Projets

Projets FNS

Photographie et exposition en Suisse, 1920-1970
2015 - 2017
Requérant·e: Olivier Lugon
Autres collaborateurs-trices: Anne Develey, Muriel Willi
Si l'histoire des expositions a fait depuis une trentaine d'année l'objet d'une attention croissante, l'histoire de la scénographie et des métiers de l'exposition reste largement méconnue. Dès les années 1930 pourtant, les revues de graphisme, de typographie ou d'architecture célèbrent l'avènement d'un expert aux compétences aussi pointues que variées : le scénographe d'exposition. Artisan et intellectuel à la fois, ce graphiste d'un genre nouveau réputé pour sa capacité à aménager les espaces tridimensionnels - vitrines, stands de foire ou espaces muséaux -, gagne progressivement une véritable reconnaissance dans le champ du graphisme publicitaire (Gebrauchsgraphik).

Projet complet : http://wp.unil.ch/expophoto-ch/projets-de-recherche/claire-lise-deblue/

Le Syndic, la vache et le verre de blanc. 100 ans de Comptoir suisse à Lausanne
2018 - 2019  (14  mois)
Requérant·e: Claire-Lise Debluë, Anne-Katrin Weber
Autres collaborateurs-trices: Olivier Lugon
Doté par le programme Agora du FNS d'un budget de près de 190'000 francs, ce projet de communication scientifique se déploie en trois volets : une exposition itinérante, un laboratoire digital et un site internet. À travers diverses activités de médiation scientifique, et en prenant le Comptoir suisse comme point de départ, ce projet d'histoire publique aborde plusieurs des enjeux liés à l'essor du numérique dans le champ des sciences historiques, comme l'approche critique des sources numériques ; les archives personnelles et leur traitement numérique ; les apports et limites du crowdsourcing ; les modes d'écritures de l'histoire à l'ère d'internet.

Ce projet accordera également une place importante à certains aspects plus étroitement liés à l'histoire du Comptoir suisse, et à son inscription dans l'histoire sociale, économique et politique de Lausanne et du Canton de Vaud au 20e siècle (qu'il s'agisse de penser le site de Beaulieu comme un laboratoire urbain, de songer à la manière dont le Comptoir devint, pour la jeunesse lausannoise des années 1980, un lieu de contestation emblématique ou encore de s'intéresser à la spectacularisation de la société de consommation pendant les Trente Glorieuses). Ce projet a enfin pour objectif d'effectuer un travail de valorisation des archives, à travers la numérisation d'un nombre important de vues d'exposition et de sources audio-visuelles (notamment issues de fonds amateur) qui seront exploitées dans ses différents volets.

Il sera inauguré en septembre 2019 à Lausanne, à l'occasion du centenaire du Comptoir suisse.

Direction du projet : Claire-Lise Debluë et Anne-Katrin Weber

www.unil.ch/shc


FNS Advanced Postdoc.Mobility
2019 - 2021  (24  mois)
Requérant·e: Debluë Claire-Lise
Depuis une vingtaine d'années, la visualisation graphique est devenue un outil central d'observation, d'analyse et de communication dans le domaine de la science des données (data science). Loin d'un phénomène purement contemporain lié à l'essor des cultures et des humanités digitales, le développement des techniques de visualisation des données s'inscrit au coeur d'un vaste mouvement de reconfiguration des savoirs scientifiques et techniques, qui prit son essor dans les années 1870. Dès cette période en effet et jusque dans les années 1950, au moment où les premières images digitales générées par ordinateur virent le jour, les « images statistiques » s'imposèrent progressivement comme des
représentations objectives des phénomènes économiques et sociaux, circulant aussi bien dans l'espace savant que dans l'espace public. Objet d'une intense théorisation, les « images statistiques » ne furent pas seulement considérées comme des outils de connaissance permettant de décrire, inventorier et classer les données quantitatives. Elles répondirent aussi à une nécessité pratique et, surtout, à un défi
épistémologique : celui de devoir matérialiser des abstractions.
Ce projet advanced post-doc propose de retracer une généalogie de la visualisation des données selon une approche à la fois interdisciplinaire et intermédiale. Situé à la croisée de l'histoire des sciences, des médias et des techniques, ce projet prolonge et renouvelle en cela certains travaux récents sur l'essor d'une « culture visuelle des nombres » (Thompson, 2011), et ouvre de nouvelles perspectives théoriques pour pouvoir « penser matériellement » (Edwards & Janice Hart, 2004) les « images statistiques ».

Universités d'accueil :

Université Paris I, Sorbonne, laboratoire d'histoire culturelle et sociale de l'art (HiCSA), Dr. Sophie Cras

Department for Film Studies, St Andrews University, Prof. Michael Cowan


Retour

Suivez nous:      
Partagez: